Territoires
Communauté de communes du Val de Drôme
Région Auvergne-Rhône-Alpes, département de la Drôme
Territoires
Communauté de communes du Val de Drôme
Région Auvergne-Rhône-Alpes, département de la Drôme

Une vision fédératrice et innovante pour l’avenir du territoire

S’appuyant sur 30 ans d’une politique de développement local et durable volontariste, les intercommunalités de la Biovallée se sont dotées d’objectifs ambitieux à l’horizon 2040 : 50% de surfaces certifiées AB, 50% d’intrants chimiques en moins dans les systèmes conventionnels, et 80% de produits bio et/ou locaux en restauration collective. Moteur de la transition agricole et alimentaire en Biovallée et porteuse du programme Alimentation de la Vallée de la Drôme, la Communauté de communes du Val de Drôme y joue un rôle fédérateur.

Les membres du collectif mobilisés dans le programme Tetraa :

  • Chef de fileCommunauté de Communes du Val de Drôme en Biovallée
  • Communauté de Communes du Crestois Pays de Saillans
  • Communauté de Communes du Diois
  • Association Biovallée
  • Département de la Drôme
  • Chambre d’agriculture de la Drôme
  • SAFER
  • Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Agribiodrôme
  • CIVAM
  • Agri-court
  • Compost et Territoire
  • ADEAR
  • La Fabrique Paysanne
  • La Carline
  • Syndicat Mixte Rivière Drôme
  • Fédération Départementale Ovine
  • ADEME
  • Syndicat d’Irrigation de la Drôme
  • Syndicat de la Clairette de Die
  • FIBL
  • FD CUMA
  • Syndicat Caprin
  • Origin For Sustainability
  • Confédération Paysanne
  • Ecologie au Quotidien
  • MFR
  • Jeunes Agriculteurs
  • Gare à Coulisses
  • IREPS
  • Solagro
  • Réseau Eau et bio
  • Maisons de santé
  • ADMR
  • EHPAD
  • Centres Communaux d’Action Sociale
  • associations de l’aide alimentaire
  • épiceries sociales
  • MSA
  • Prévention Jeunesse
  • IME
  • Education nationale/E3D
  • Réseau drômois de l’éducation à l’environnement
  • Mangeurs en transition
  • Du beurre dans les épinards
  • les Jardins Nourriciers
  • ainsi que les producteurs, restaurateurs, collèges, lycées, magasins de producteurs, AMAP ou encore les clubs de sport...

Présentation du territoire

Couvrant les vallées de la Drôme et du Diois, le territoire de la Biovallée regroupe 56 000 habitants et 95 communes, organisées en trois intercommunalités (Communauté de Communes du Val de Drôme, du Crestois/Pays de Saillans et du Diois). Recouvrant le bassin versant de la Drôme, ce territoire rural entre plaines et montagnes est composé principalement de petites villes et de villages. L’agriculture y représente 11% des actifs et 30% des entreprises. Les activités agricoles y sont diversifiées, conduites par des exploitations agricoles de petite taille fortement axées sur la qualité et les circuits courts et de proximité. 36% de la SAU, soit 57 000 hectares, est aujourd’hui en bio faisant de la Biovallée un éco-territoire de référence.

La Communauté de communes du Val de Drôme y porte un projet agricole et alimentaire ambitieux en lien avec les autres intercommunalités et les partenaires locaux qui présente quatre objectifs directeurs :

  • – Soutenir les productions locales, l’installation, préserver le foncier agricole;
  • – Favoriser des pratiques alimentaires durables et l’accès de tous au « bien manger »;
  • – Accompagner les changements de pratiques vers l’agroécologie;
  • – Développer des filières locales (production, transformation, commercialisation).

Enjeux et objectifs

Dans le cadre de son projet agricole et alimentaire, la Communauté de Communes du Val de Drôme porte le programme Système Alimentaire Innovant, initié en 2014 qui se structure autour de 4 axes : 

  • – Relocaliser et structurer l’offre alimentaire;
  • – Construire une culture responsable et solidaire de l’alimentation sur le territoir;
  • – Expérimenter et développer des solutions innovantes d’accès à une alimentation de qualité pour tous;
  • – Expérimenter un mode de gouvernance adapté aux ambitions et à la complexité de la question alimentaire.

La démarche a l’ambition d’être à la fois solidaire et intergénérationnelle, elle vise tant la mobilisation des jeunes que l’implication des personnes âgées ou en situation de précarité. Elle vise à créer des liens afin d’améliorer la qualité de vie de tous les habitants.

Le projet de transition

Le Programme Système Alimentaire Innovant de la CCVD s’appuie sur plus de 15 ans d’actions visant au développement d’un système agri-alimentaire territorialisé répondant aux enjeux agricoles et alimentaires du territoire. L’appui à l’installation et à la transmission, notamment en agriculture biologique, l’appui à la structuration des filières locales (création d’outils logistiques, d’ateliers de transformation et points de vente de proximité) et l’éducation à l’alimentation sont autant de stratégies mises en œuvre de longue date sur le territoire. Le projet est porté par la mobilisation de plusieurs grandes familles d’acteurs dont la diversité constitue la force.

 

Les initiatives clés

Aujourd’hui, les partenaires du projet œuvrent notamment à :

  • – Soutenir l’installation, le maintien et la transmission des exploitations;
  • – Structurer l’approvisionnement local de la restauration collective notamment en développant un service mutualisé de préparation et de livraison des repas;
  • – Pérenniser et essaimer les activités pédagogiques en lien avec l’agriculture et l’alimentation dans les écoles, mobiliser les collégiens et les lycéens;
  • – Soutenir la multiplication des actions citoyennes par un appel à projet local, et développer une communauté des acteurs de l’alimentation durable sur le territoire; 
  • – Développer l’approvisionnement local et durable de l’aide alimentaire et les démarches de consommation solidaire
  • – Accompagner la réflexion et la structuration de projets autour du développement de pratiques agroécologiques, notamment en lien avec la gestion raisonnée de l’eau; 
  • – Accompagner la structuration et l’émergence de projets agro-alimentaires tels que la création d’un atelier de transformation, l’installation d’une station de compostage, le développement de commerces alimentaires de proximité… ;
  • – Coordonner une démarche prospective agricole et alimentaire à l’horizon 2050 avec l’ensemble des acteurs ; 
  • – Construire une gouvernance agricole et alimentaire partagée et reliant agriculteurs et consommateurs.

La démarche se fonde sur une participation forte des habitants et des professionnels à l’échelle du territoire, mais aussi sur l’implication dans des projets de recherche-action et des réseaux de territoires français et européens, afin de la nourrir et de l’enrichir chemin faisant.

« Ça bouge dans ma cantine »

Le projet « Ça bouge dans ma cantine », porté par avec le service Agriculture et Alimentation en partenariat avec Agribiodrôme, vise à accompagner les communes vers un approvisionnement local et bio de leurs cantines scolaires : travail sur les cahiers des charges pour la restauration concédée, mise en réseau et formation des cuisiniers et des cuisinières…

Résultat, en 4 ans, la restauration collective scolaire à l’échelle de la CCVD propose plus de 40% de produits bio et/ou locaux. Le projet propose des actions de sensibilisation à l’agriculture et à l’alimentation dans les écoles : développement de jardins pédagogiques, visite de ferme, atelier sur le compost et le gaspillage alimentaire. 

Aujourd’hui, un service mutualisé pour les communes visant à la préparation et la livraison des repas à base de produits locaux et bio, bons et faits maison, à un tarif accessible est en cours de structuration.

L'interview territoire

«

Christian Caillet – Vice-Président en charge de l’Alimentation, de l’agriculture et de l’irrigation au sein de la Communauté de Communes du Val de Drôme en Biovallée

En quoi la transition agroécologique et alimentaire est-elle pour vous essentielle aujourd’hui ?

Travailler sur la transition de notre système alimentaire, c’est une porte d’entrée essentielle et un vecteur de changement profond pour l’agriculture d’aujourd’hui et de demain. Aujourd’hui, nous œuvrons pour une transition agroécologique fédératrice et un système alimentaire territorialisé, qui met en lien les attentes des consommateurs et des producteurs, crée de la valeur économique locale pour notre territoire en répondant aux enjeux environnementaux et climatiques.

En quoi le programme TETRAA peut-il vous aider ?

Le programme TETRAA nous aide à mettre en œuvre le projet agricole et alimentaire ambitieux de notre territoire en nous accompagnant à sa structuration du point de vue financier et opérationnel, en nous donnant la vision d’ensemble et le recul nécessaire pour la mise en œuvre de ce projet et en nous mettant en réseau avec les autres territoires et les acteurs faiseurs de transition à l’échelle nationale.

Contact

Anaïs SINOIR
Chargée de mission Agriculture et Alimentation
Ecosite du Val de Drôme
96 ronde des Alisiers
26400 Eurre
asinoir@val-de-drome.com
04 75 25 64 32