Territoires
Douaisis Agglo
Région Haut-de-France, département du Nord
Territoires
Douaisis Agglo
Région Haut-de-France, département du Nord

Un collectif uni autour de l’agroécologie et d’une alimentation résiliente.

Avec pour ambition d’accélérer le changement de paradigme engagé depuis plusieurs années, ce territoire des Hauts-de-France réunit un collectif large du producteur au consommateur et à l’habitant, pour plus de bien-être, de justice sociale et de résilience face au changement climatique.

Les membres du collectif mobilisés dans le programme Tetraa :

  • Chef de fileDouaisis Agglo
  • Chambre d’agriculture du Nord Pas-de-Calais
  • A Pro Bio
  • Fédération Nationale d’Agriculture Biologique et Bio en Hauts-de-France
  • Conservatoire d’Espaces naturels
  • Terre de Liens
  • Groupement régional pour la qualité alimentaire
  • Centre de Ressources du développement durable (CERDD)
  • Lycée agricole Douai Biotech
  • MSA Nord-Pas-de-Calais

Présentation du territoire

Situé dans les Hauts-de-France, ce territoire implanté dans un ancien bassin minier, rassemble 35 communes, soit près de 150 000 habitants. Entourée de communes rurales au nord et sud, la partie centrale concentre une forte densité de population. Les milieux naturels de ce territoire sont composés de massifs forestiers, zones humides, tourbières, anciennes carrières et plaines ouvertes. Le territoire compte environ 200 exploitations agricoles, axées sur la polyculture et dans une moindre mesure l’élevage et le maraîchage. 

Malgré le classement de certains sites, la régression des milieux naturels et du foncier agricole au profit de l’urbanisation modifie la configuration des paysages alimentaires. L’évolution économique, historiquement liée à l’activité minière, a profondément marqué ce territoire, aujourd’hui dynamisé par la jeunesse de sa population.

Enjeux et objectifs

Le collectif veut agir par le levier de l’alimentation pour permettre aux habitants du Douaisis d’évoluer dans un environnement plus écologique, équitable et solidaire. L’objectif est d’améliorer le bien-être et la santé de tous en recherchant davantage de justice sociale.

La diversification des productions agricoles, l’adaptation des exploitations vis-à-vis du changement climatique, la préservation des ressources naturelles qualitativement et quantitativement sont aussi des enjeux forts qui guident l’action du collectif. Enfin, le territoire veut revaloriser l’image des agriculteurs et améliorer leur bien-être en recréant un lien de confiance entre le monde agricole et les habitants.

Le projet de transition

Dès les années 2000, le territoire a pris conscience de la nécessité de protéger ses ressources naturelles, ses espaces ruraux et son activité agricole. La co-construction d’un projet agricole et alimentaire territorial durable a été marquée par le recours à une ingénierie dédiée. Cette démarche d’évaluation et de concertation avec tous les acteurs (agriculteurs, associations, habitants, élus…) a permis de bâtir un plan d’action en réponse aux enjeux identifiés et de favoriser l’émergence d’un collectif composé de structures volontaires pour s’investir sur le territoire. Fédérées autour de valeurs partagées, et dans un esprit de concertation permanente, ces structures définissent ensemble les orientations stratégiques pour le territoire.

Les initiatives clés

Dans le cadre de son Projet Alimentaire Territorial, Douaisis Agglo et ses partenaires s’investissent en continu pour le développement de l’agroécologie et de l’agriculture biologique, le changement de pratiques agricoles, la réduction des intrants chimiques de synthèse et l’amélioration de la santé des sols et des écosystèmes, dans le cadre notamment des programmes Agricad et Biocad. Le territoire s’engage aussi pour la protection de la biodiversité, des zones humides et des habitats naturels, avec une attention particulière portée à ses 35 « pôles de nature ». Enfin, pour favoriser l’accès à tous à une alimentation saine et durable, un programme dédié, AlimCad, a été construit avec l’ambition de faire de l’alimentation un levier du mieux-vivre pour tous sur le territoire.

Pour le programme TETRAA, le collectif a élaboré le projet « DAR-DAAR » (Douaisis Agglo Rassemble pour le Défi de l’Agroécologie et de l’Alimentation Résilientes) qui se propose d’approfondir des thématiques déjà travaillées dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial, en expérimentant des approches méthodologiques innovantes. Il s’articule autour de quatre axes principaux : lutter contre l’agribashing, favoriser l’émergence et la structuration de filières relocalisées, durables et équitables (houblon, brassicole, pois chiche, lentilles et blé pour la fabrication de pain et de pâtes), élaborer un programme contre la précarité alimentaire ou encore sur la santé des sols.

3 dispositifs pour faire évoluer les pratiques culturales

Les agriculteurs sont les garants de nos systèmes alimentaires. Ils sont aussi les premiers à pouvoir agir pour la transition agroécologique et alimentaire d’un territoire.

Aussi, Douaisis Agglo et ses partenaires ont élaboré un programme d’actions visant à les aider à faire évoluer leurs pratiques culturales. Afin de les accompagner à s’aventurer vers de nouvelles expériences (labellisation HVE, bio, etc…), trois dispositifs financiers ont été imaginés : une surprime à la conversion au bio, une aide à l’installation et à la reprise d’activité agricole, et une aide à la création de CUMA.

 

L'interview territoire

«

Marie Decima – Chargée de mission environnement, CERDD (Centre ressources du Développement Durable)

En quoi la transition agroécologique et alimentaire est-elle pour vous essentielle aujourd’hui?

Pour aller vers une alimentation durable et favoriser l’innovation, il est essentiel de décloisonner le système alimentaire, qui fonctionne encore beaucoup en silo : agriculture, transformation, santé, éducation, etc. Pour cela, il faut stimuler les rencontres, amener les acteurs à se connaître, créer des espaces de dialogue et une culture commune, d’autant plus que l’alimentation est un sujet de controverses et d’idées reçues. Au sein du CERDD, groupement d’intérêt public, nous accompagnons les territoires pour, notamment, accélérer les projets alimentaires durables. Parmi les 21 territoires que nous avons accompagnés, Douaisis Agglo fait figure de pionnier en créant un climat de confiance et des espaces d’expression des besoins qui ont permis à des projets d’éclore. Le dialogue fait partie de leur ADN : c’est une des forces de ce territoire.

En quoi le programme TETRAA peut-il vous aider ?

Je constate que de plus en plus de territoires s’investissant dans les enjeux de transition alimentaire aujourd’hui, se retrouvent face à des sujets vertigineux. L’accompagnement que nous leur apportons au CERDD mais aussi l’expérience de territoires précurseurs sont de vraies valeurs ajoutées. Ces pionniers ont une capacité de transfert et d’innovation précieuse. Par ailleurs, le sujet étant tellement large, il reste forcément des “trous dans la raquette” que le partage en collectif permet d’aborder de manière constructive. Et pour ma part, à titre professionnel, c’est une véritable opportunité que de pouvoir échanger avec des compagnons de route pour prendre du recul, se poser de nouvelles questions et traverser ensemble ce chemin de l’expérimentation.

En savoir plus

Dialogue territorial sur l’agriculture et l’alimentation bio :

Vidéo de la Semaine de l’alimentation durable 2018

Que fait mon agglo pour le cadre de vie et l’alimentation locale ?

Le bio gagne du terrain dans le Douaisis
https://www.facebook.com/watch/?ref=search&v=294590141393464&external_log_id=4dd3b674-d352-46eb-94e0-4d9e38a21679&q=douaisis%20agglo

Que fait mon Agglo pour les circuits courts
https://www.facebook.com/douaisis.agglo/posts/1510838769126448

Contact

Marie-Martine Poirot, Directrice du Pôle Développement Territorial
746 rue Jean Perrin - Parc d’activités de Douai-Dorignies - BP 300
59351 Douai Cedex
mmpoirot@douaisis-agglo.com
03 27 99 14 13